Essertines-sur-Yverdon

En bref

C’est à la fin de 2003 que les autorités d’Essertines, municipalité puis conseil communal, ont adopté et signé une Charte du développement durable au niveau communal faisant suite aux travaux préparatoires d’un groupe de citoyens constitués en Forum Agenda 21. Dès 2002 ce groupe a réfléchi à la manière de concrétiser au niveau local le développement durable par des projets et des activités favorisant l’économie génératrice de biens et d’emplois, visant le maintien de la cohésion sociale et préservant ou améliorant la qualité de l’environnement (projets visant l’équilibre des trois composantes du développement durable : économie, société, environnement).

Composition du forum

Le Forum est une plateforme de discussions et d’élaboration de projets, ouverte à tout(e) citoyen(ne) souscrivant aux principes de base consignés dans la Charte du développement durable au niveau communal, qui précise : « La composition du Forum se fait sous forme volontaire et elle est flexible. Le Forum rassemble un nombre satisfaisant de citoyens représentatifs des divers groupes (économiques, sociaux, associations diverses, conseil communal) composant la commune. Deux représentants municipaux au minimum siègent au Forum pour assurer le soutien politique au travail de ce Forum. »

De fait, depuis ses débuts, le Forum rassemble quatre fois par années une quinzaine de personnes, avec un certain renouvellement, sous la présidence d’un coordinateur ; le conseil communal et la municipalité y sont régulièrement représentés par quelques membres. Les membres du Forum s’organisent en groupes de travail pour mener telle ou telle action de l’Agenda ou étudier tel ou tel nouveau projet. Ces groupes peuvent faire appel à des personnes prêtes à s’engager dans une action particulière sans vraiment faire partie du Forum.

Coordinateur, depuis septembre 2006, Jean-François Bauer, Grand’Rue, 1417 Essertines
Téléphone: 024 435 15 36 ou mail: jfbauer@bluewin.ch

Les activités

Lors des travaux préparatoires du Forum en 2002-2003, neuf actions ou projets furent définis puis décrits dans des «fiches de projets».
Dès la mise en application de l’Agenda 21, l’un des projets fut mis en veilleuse et un deuxième abandonné; un nouveau projet fut lancé en 2005. Les neuf actions ou projets en cours sont les suivants:

 

Action n°1: Journal Essertines-Info 
Journal Essertines-Info, bulletin d’information trimestriel ouvert à tout citoyen et aux sociétés locales et permettant de faire connaître la vie et les activités se déroulant sur le territoire communal.

Action n°2: Fête villageoise
Fête villageoise. Cette manifestation, se déroulant chaque année en fin d’été à ses débuts puis tous les deux ans depuis 2006, a été mise sur pied pour la première fois en 2003. Objectif : renforcer les liens sociaux entre habitants de la commune et promouvoir les produits locaux, l’artisanat local et le commerce équitable.

Action n°3: Bourse d’objets usagés 
Bourse d’objets usagés. Cette action vise à améliorer la gestion des déchets par la récupération d’objets en tous genres encore utilisables. Lors d’une brocante organisée en même temps que la fête au village (action n°2), les objets sont bradés à qui veut bien leur donner une seconde vie. L’argent récolté alimente les réserves du Forum Agenda 21 et permet de financer les autres actions ou projets.

Action n°4: Renaturation du ruisseau des Pinsons 
Renaturation du ruisseau des Pinsons (ruisseau de la Pale selon le cadastre des eaux). Ce projet, qui doit se concrétiser en 2007 après de longues démarches techniques et administratives, a pour objectif de montrer symboliquement que rien n’est irréversible dans l’aménagement du territoire et que l’on peut lutter contre la perte de biodiversité. Si l’on a exagéré dans la mise sous tuyau des ruisseaux et dans la suppression des haies dans les années 50-60, il est possible dans certains cas de revenir en arrière. Les 200 mètres de ruisseau à recréer permettent simultanément de répondre à une demande de l’Etat de reboisement compensatoire en arborisant les berges de ce ruisseau et de relier deux cordons boisés existant en amont et en aval.

Action n°5: Coup de balai 
Coup de balai. Dans cette action, l’Agenda 21 communal reprend à son compte une idée lancée par la Société de Tri, de Recyclage et d’Incinération des Déchets de la zone nord du canton. Cette action annuelle a lieu au printemps ; elle vise à sensibiliser les habitants de la commune, jeunes et moins jeunes, à la qualité de leur environnement immédiat. Ramasser les déchets dans les espaces publics, nettoyer les berges d’un ruisseau ou les lisières de haies contribue à l’éducation de tous.

Action n°6: Solidarité avec un pays en développement
Solidarité avec un pays en développement. Ce projet part du constat qu’il ne saurait y avoir de développement durable planétaire tant que l’écart entre pays riches et pays pauvres augmente. Par un soutien à des micro-projets de développements dans des pays défavorisés, une commune comme la nôtre peut contribuer à combattre l’augmentation de cet écart entre riches et pauvres.
C’est dans cet esprit de solidarité qu’un groupe de travail du Forum A21 d’Essertines organise chaque premier dimanche de février depuis 2004 un déjeuner garni (brunch) dont le bénéfice est intégralement versé à un village d’Arménie par l’intermédiaire de structures d’aide existantes (Association KASA).

Action n°7: Car-o-line
Car-o-line. Projet visant une diminution de l’utilisation de la voiture privée en incitant les habitants de la commune à mettre sur pied le covoiturage ou à utiliser davantage les transports publics, hélas de mauvaise qualité dans la région. Ce projet, mis en veilleuse ces dernières années, doit être repris en 2007 par un groupe de réflexion du Forum A21.

Action n°8: Place du village
Place du village. Projet abandonné, sans intérêt immédiat, et empiétant par trop sur les prérogatives de l’exécutif chargé de l’entretien et aménagements des espaces publics

Action n°9: Ecobonus
Cette action, qui a demandé d’importants travaux de préparation (mise en place d’un règlement constituant une base légale adoptée par l’exécutif et par le législatif, puis approuvée par l’Etat), est un outil d’incitation entre les mains de la municipalité qui souhaite encourager les habitants de la commune à faire plus et mieux que ne l’exigent les normes ou dispositions légales en matière de gestion de l’eau et de l’énergie dans l’habitat.
Le montant de l’écobonus, pouvant s’ajouter à la subvention cantonale éventuelle, est attribué aux propriétaires qui en font la demande (à la fin des travaux et après visite des lieux), dans les cas suivants :
– stockage d’eau de pluie
– pose de capteurs solaires thermiques ou de panneaux photovoltaïques
– chauffage intégralement basé sur les énergies renouvelables (solaire, bois,…)
– chauffage par pompe à chaleur à sondes géothermiques
De nouvelles dispositions sont à l’étude, qui devraient permettre d’attribuer un « montant écobonus » aux propriétaires visant une diminution de leur consommation d’énergie par l’amélioration de l’enveloppe thermique de leurs bâtiments.

Action n°10: Sentiers pédestres
Sentiers pédestres. Ce projet en cours a pour objectif de recréer les sentiers pédestres qui existaient autrefois dans le Vallon du Buron, mais qui faute de promeneurs les décennies passées ont disparu ou sont devenus difficilement praticables. De nouveaux sentiers permettant de relier les différents bourgs et hameaux de la commune sont également à l’étude.